AFPS Versailles Yvelines

Pour une Paix juste et durable en Palestine

Communiqué sur le report de la soirée du 11 septembre.

Ni poésie, ni oud, ni littérature. Prévue le vendredi 11 septembre, la soirée publique de lectures du le groupe local de l’AFPS Versailles n’aura pas lieu. La salle Tassencourt, qui avait été initialement réservée, a été refusée par la mairie, officiellement pour des «raisons de sécurité». Ce sont la date de la soirée et l’affiche (un photomontage représentant le territoire de la Palestine historique sur fond de chardons) qui semble-il ont posé des problèmes insolubles. Approché par la présidente de l’AFPS Martine Millet lors du Forum des Associations, le maire François de Mazières a déclaré assumer une décision qu’il a prise seul. Il n’a pas caché non plus avoir cédé à la pression de plusieurs Versaillais influents «en état de souffrance» par la perspective de la soirée.

Interrogée elle-aussi pendant le Forum, Sylvie Piganeau, adjointe municipale déléguée aux associations, a confirmé la naissance de la polémique à Versailles. Elle a néanmoins proposé que la soirée ait lieu à une date ultérieure, et dans une autre salle, «à condition que l’affiche soit modifiée».

La soirée devait proposer en première partie une lecture par l’auteure Olivia Elias de son récent ouvrage de poésie, L’espoir pour seule protection, paru aux éditions Alfabarre. La seconde partie était consacrée à une sélection de textes choisis par Pascal Mouneyres. Le joueur de Oud Oussama Hamrouni aurait assuré les intermèdes musicaux.

L’AFPS Versailles a fait sa demande officielle pour la salle Tassencourt en mai dernier. Elle a signé les feuilles administratives de sécurité en juillet. Quarante affiches ont été livrées au service communication de la mairie le jeudi 20 août et apposées sut tous les panneaux municipaux dès le mardi suivant. Elles ont été recouvertes ou enlevées depuis l’annonce de la mairie qui est survenue en fin de semaine dernière, soit huit jours avant la soirée.

L’AFPS Versailles qui fait partie du collectif VSI (Versailles Solidarités internationales) regrette fermement cette décision et nie toute volonté de provocation dans le choix de la date et la composition de l’affiche. Outre le strict déroulé du programme, celle-ce ne comprenait que l’intitulé de la soirée, «Palestine source d’inspiration».

Pour l’heure, l’AFPS Versailles Yvelines étudie la proposition de la mairie et réserve sa réponse quant à l’avenir de la soirée.

Publicités

Information

Cette entrée a été publiée le 10 septembre 2015 par dans Activités locales, Réunions du groupe local.